Note des Instituts - Le microcrédit professionnel en outre-mer

Un succès à consolider

Les Instituts d’émission (IEDOM et IEOM) viennent de publier une étude intitulée « Le microcrédit professionnel en outre-mer : de la création de mono-entreprise au développement économique durable ». Ces travaux ont été présentés dans le cadre du Comité économique consultatif de l’IEDOM qui s’est tenu le 27 avril dernier, à Paris.

Le microcrédit semble s’appliquer avec pertinence dans les géographies ultramarines, du fait de leur dynamisme en termes de création d’entreprises, des spécificités de leur tissu d’entreprises et d’une demande potentielle importante liée à de forts taux de chômage et à une part élevée de personnes en situation d’exclusion. Progressivement développé en outre-mer, sans adaptation majeure du « modèle » d’origine, ce concept a suscité un engouement indéniable, comme en attestent les taux de progression du microcrédit et la part des entreprises financées. Toutefois, l’accès des personnes les plus démunies à ce dispositif demeure encore insuffisant, de même qu’il peine à jouer pleinement son rôle d’outil d’accompagnement vers la ‘bancarisation’.

Les Instituts remercient l’ensemble des acteurs rencontrés dans les DOM et les COM comme en métropole pour leur disponibilité et les nombreuses données fournies.

Lire la Note

Document attaché
  1. Polynésie française  
  2. Accueil site  
  3. Nouvelle-Calédonie  
  4. Wallis-et-Futuna  
  5. espace abonne