Systèmes de paiement

Un système de paiement est une infrastructure de marché constituée de moyens de paiement scripturaux, de procédures bancaires et de systèmes interbancaires de transferts de fonds, destiné à assurer la circulation de la monnaie dans un pays ou une zone monétaire. C’est le dispositif par lequel les établissements financiers s’échangent les moyens de paiement scripturaux.

Chaque collectivité d’outre-mer du Pacifique dispose d’un système de paiement interbancaire en F CFP qui lui est propre. En Nouvelle-Calédonie et en Polynésie française, les échanges s’opèrent de manière automatisée, respectivement via le Système interbancaire d’échanges de Nouvelle-Calédonie (SIENC) et le Système interbancaire d’échanges de Polynésie française (SIEPF). Il s’agit de systèmes de paiement de masse à règlement net en temps différé. Les opérations échangées dans le système font l’objet d’une compensation : seuls les soldes nets multilatéraux font l’objet d’un règlement, ce qui permet de réduire très fortement les montants à régler. Le règlement des soldes nets s’effectue une fois par jour (en fin de matinée) dans les livres de l’IEOM.

À Wallis-et-Futuna, compte tenu du faible nombre d’acteurs et d’opérations, ces échanges se font au sein d’une chambre de compensation manuelle, gérée par l’agence IEOM.

  1. Polynésie française  
  2. Accueil site  
  3. Nouvelle-Calédonie  
  4. Wallis-et-Futuna  
  5. espace abonne