Les balances des paiements de la Nouvelle-Calédonie et de la Polynésie française 2000-2012. Principaux enseignements

La balance des paiements, qui retrace l’ensemble des échanges d’une économie avec l’extérieur, est un instrument d’analyse qui a considérablement évolué dans ses modalités d’élaboration et de présentation, en s’adaptant notamment au processus de financiarisation et de globalisation à l’oeuvre au cours des dernières décennies.

Au regard de la configuration des balances de paiements des grandes économies développées, caractérisées notamment par l’importance des opérations financières, celles des petites économies ultra-marines présentent des spécificités notables, dont par exemple l’importance des transferts publics lorsqu’il existe un lien privilégié, voire un rattachement institutionnel, avec une économie de référence. C’est le cas de la Nouvelle-Calédonie et de la Polynésie française pour lesquelles il a été décidé d’élaborer une balance des paiements propre au tournant des années 2000, à la suite de leur « détachement statistique » du territoire économique de la République française.

Dans le sillage de la publication, en décembre 2013, des balances des paiements relatives à l’année 2012, cette note vise ainsi à remettre en perspective les balances des paiements de la Nouvelle-Calédonie et de la Polynésie française sur l’ensemble de la période 2000-2012.

Document attaché
  1. Polynésie française  
  2. Accueil site  
  3. Nouvelle-Calédonie  
  4. Wallis-et-Futuna  
  5. espace abonne