Les Notes Expresses de l'IEOM - Portrait

Documents appelés à servir de référence pendant un laps de temps assez long (au moins un an).

On y trouve notamment les Panoramas, les Notes de synthèse annuelle dans une géographie, la note expresse Balance des paiements.

01 mars 2017

Note n°213 - Balances des paiements 2015 de Nouvelle-Calédonie et Polynésie française

Les évolutions 2015 sont contrastées : augmentation du déficit des transactions courantes en Nouvelle-Calédonie ; hausse de l’excédent en Polynésie française.

Nouvelle-Calédonie
Dans un contexte marqué par plusieurs signaux d’essoufflement de l’économie, accompagnés d’incertitudes institutionnelles et d’une dégradation du marché mondial du nickel, le déficit du compte des transactions courantes a légèrement augmenté, s’établissant à 118 milliards de F CFP en 2015 (+5,3 % sur un an).
Le déficit des échanges de biens s’accroît en 2015 (-144 milliards de F CFP), la baisse des importations d’automobiles et d’énergie n’ayant pas compensé celle des exportations de biens dérivés du nickel (-8,0 % par rapport à 2014). Le déficit des échanges de services augmente en 2015, notamment en raison de la dégradation de prés de 20 % du solde des services aux entreprises.

Le compte financier fait apparaître de moindres entrées nettes, du fait de la réduction des investissements directs entrants en Nouvelle-Calédonie, liée à la baisse des besoins de financement des projets métallurgiques.

Polynésie française
Dans un contexte économique qui s’améliore, l’excédent du compte de transactions courantes s’est accru de 7,5 milliards de F CFP sur un an à 31,3 milliards de F CFP, grâce à l’amélioration des composantes autres que les échanges de biens.
L’excédent des échanges de services progresse (+7,4 milliards de F CFP), grâce aux bonnes performances du tourisme. Les recettes touristiques s’élèvent à 50,1 milliards de F CFP en 2015, en hausse de 9,3 % sur un an. Cet excédent permet de compenser le déficit sensiblement accru des échanges de biens. En effet, les exportations reculent (-1,2 milliard de F CFP), tirées par la forte baisse des recettes de perles brutes, alors que les importations progressent (+4 milliards de F CFP) en raison d’achats importants de biens d’équipement.

Le compte financier présente des sorties nettes de 32,6 milliards de F CFP. Les entrées nettes liées aux investissements directs, faibles, ne compensent pas les sorties nettes des investissements de portefeuille et des « autres investissements ».

02 février 2017

Panorama de l’activité bancaire dans les COM du Pacifique de 2015 - Synthèse

Évolution de l’activité bancaire de 2015

L’objectif de cette étude consiste à dresser un panorama de la situation du système bancaire des COM du Pacifique au cours de l’exercice 2015, en mettant en perspective les évolutions observées sur les dix dernières années.

14 janvier 2016

Note n°177 - Balances des paiements 2014 de Nouvelle-Calédonie et Polynésie française

Les balances des paiements 2014 confirment l’amélioration du solde des transactions courantes observé en 2013 : réduction du déficit en Nouvelle-Calédonie ; hausse de l’excédent en Polynésie française.

Nouvelle-Calédonie
Dans un contexte économique en phase d’amélioration et de légère reprise des cours du nickel, le déficit des transactions courantes s’est réduit en 2014, s’établissant à 132,1 milliards de F CFP après 167,3 en 2013.
La diminution du déficit des échanges de biens (-133,6 milliards de F CFP) est le résultat de la reprise des exportations et du maintien des importations. Le déficit des échanges extérieurs de services s’est stabilisé au même niveau qu’en 2013. La rubrique « revenus » voit son excédent s’améliorer tandis que les flux de transferts courants diminuent.
Le compte financier présente de moindres entrées au titre des investissements directs, mais leur niveau demeure très élevé, traduisant notamment les financements accordés par les maisons mères à leurs filiales dans le secteur du nickel.

Polynésie française
Dans un contexte économique plus favorable que les années précédentes, l’excédent du compte de transactions courantes s’est accru de plus de 4 milliards de F CFP sur un an à 18,7 milliards de F CFP, grâce à l’amélioration de la majorité de ses composantes.
En effet, les exportations de biens progressent (+1,5 milliard de F CFP), soutenues par de meilleurs résultats des principaux produits locaux destinés à l’export, alors que les importations diminuent (-3,1 milliards de F CFP) à la faveur d’une réduction de la facture énergétique. L’excédent des échanges de services se renforce de 5,6 milliards de F CFP, pour s’établir à 53,1 milliards de F CFP, grâce aux bonnes performances observées dans le tourisme et le transport aérien.

Le compte financier fait apparaître des sorties nettes de capitaux pour un montant de 24,4 milliards de F CFP, après 15,7 milliards de F CFP en 2013. Les entrées nettes liées aux investissements directs et aux investissements de portefeuille ne permettent pas de compenser les sorties nettes des « autres investissements ».

21 janvier 2015

Note n°145 - Balances des paiements 2013 de Nouvelle-Calédonie et Polynésie française

Les balances des paiements 2013 s’inscrivent dans la continuité des années précédentes.

Nouvelle-Calédonie
Dans un contexte de ralentissement économique et de baisse des cours du nickel, le déficit des transactions courantes – qui représente l’écart entre l’épargne et l’investissement dans le territoire – s’est réduit de 173 à 156 milliards de F CFP.

La stabilisation à un niveau élevé du déficit des échanges de biens (-166 milliards de F CFP) est le résultat de baisses de montants comparables des exportations et des importations. Le déficit des échanges extérieurs de services fléchit. La rubrique « revenus » voit son excédent s’améliorer tandis que les flux de transferts courants
restent stables.

Le compte financier présente de moindres entrées au titre des investissements directs, mais leur niveau demeure très élevé, traduisant notamment les financements accordés par les maisons-mères à leurs filiales dans le secteur du nickel.

Polynésie française
Dans un contexte économique toujours fragile en 2013, le solde des transactions courantes est demeuré excédentaire, s’accroissant même quelque peu, de 13 à 15 milliards de F CFP.

Cet excédent s’explique par le fait que l’important déficit de la rubrique des biens (- 147 milliards de F CFP) est compensé par la conjonction :

  • d’un excédent des échanges de services (+ 53 milliards de F CFP dont la moitié au titre du tourisme) ;
  • des entrées nettes liées aux revenus et aux transferts.

Dans le compte financier, la baisse des investissements directs entrants (+ 9 milliards en 2013 contre + 14 l’année dernière), dans le secteur immobilier notamment, tient à l’absence d’opérations aussi significatives qu’en 2012. Par ailleurs, les autres investissements sont à l’origine de sorties nettes de capitaux.

09 juillet 2014

Note n°129 - Les balances des paiements de la Nouvelle-Calédonie et de la Polynésie française : une lecture de moyen terme 2000-2012

Les balances des paiements de la Nouvelle-Calédonie et de la Polynésie française ont été élaborées pour la première fois au tournant des années 2000 à la suite du "détachement statistique" des TOM du territoire économique de la République française et de la décision conjointe de réaliser une balance des paiements pour ces deux territoires, qui n’appartiennent ni à la zone euro, ni à l’Union européenne. Cette exigence a été rappelée dans la Loi de modernisation de l’outre-mer (LODEOM) du 27 mai 2009. L’analyse est ici effectuée sur moyenne période (2000-2012).

Lire la Note de l’Institut d’Emission : Les balances des paiements de la Nouvelle-Calédonie et de la Polynésie française 2000-2012. Principaux enseignements

07 janvier 2014

Note n°114 - Caractéristiques règles utilisation franc pacifique

DE NOUVEAUX BILLETS À PARTIR DU 20 JANVIER 2014

Les billets en franc Pacifique actuellement en circulation (d’une valeur de 500, 1 000, 5 000 et 10 000 F CFP) vont être remplacés à partir du 20 janvier 2014.

Les nouveaux visuels ont été conçus en étroite concertation avec les autorités des trois collectivités du Pacifique.

02 décembre 2013

Note n°110 - Balances des paiements 2012 de Nouvelle-Calédonie et Polynésie française

En 2012, les balances des paiements des deux collectivités enregistrent des évolutions contrastées :

  •  En Nouvelle-Calédonie, le déficit des transactions courantes marque une nouvelle progression. Le solde de la balance des biens continue de se dégrader, tandis que le déficit des échanges des services s’accentue, du fait notamment du creusement du solde des services aux entreprises. L’excédent du solde des revenus s’inscrit quant à lui en baisse sensible, alors que celui des transferts courants n’augmente que faiblement.
  •  En Polynésie française, la balance des transactions courantes présente un excédent en repli par rapport à l’année précédente, en raison d’un déficit accru de la balance des biens et de la baisse de l’excédent lié aux transferts courants. Seule la balance des services progresse sur l’année.

Logiquement, ce contraste se retrouve également dans l’évolution du compte financier.

  •  En Nouvelle-Calédonie, on observe des entrées nettes très élevées liées aux flux d’investissements directs entrants, en liaison avec les besoins de financement encore importants des projets métallurgiques.
  •  En Polynésie française, le compte financier est faiblement déficitaire. Les entrées nettes d’investissements directs demeurent stables par rapport à leur niveau de l’année précédente.
18 janvier 2013

Note n°82 - Balances des paiements 2011 de Nouvelle-Calédonie et Polynésie française

Nouvelle-Calédonie : déficit des transactions courantes de 142 milliards de F CFP, le déficit des biens et des services de 225 milliards étant atténué par les excédents des revenus et transferts courants. Le solde des transactions courantes est financé par des entrées nettes d’investissements directs de 146 milliards.

Polynésie française : excédent des transactions courantes de 28 milliards de F CFP, le déficit des biens de 139 milliards étant compensé par les excédents des services, des revenus et des transferts courants.

07 octobre 2011

Note n°48 - Balances des paiements 2010 de Nouvelle-Calédonie et Polynésie française

Les deux collectivités enregistrent une détérioration sensible des soldes des transactions courantes en 2010 ainsi qu’une entrée nette de capitaux.

30 septembre 2010

Note n°24 - Balances des paiements 2009 de Nouvelle-Calédonie et Polynésie française

  • 1
  • 2
Toutes les informations
  1. Polynésie française  
  2. Accueil site  
  3. Nouvelle-Calédonie  
  4. Wallis-et-Futuna  
  5. espace abonne