Note n°144 - Tendances Conjoncture Outre-mer 4ème trimestre 2011

Une activité toujours timide

L’activité dans l’ensemble de l’Outre-mer français reste hésitante pour le troisième trimestre consécutif à l’instar des principales économie avancées (cf. infra). Cette morosité est principalement liée à une baisse de l’investissement des entreprises et à un marché du travail toujours dégradé, alors que la consommation des ménages semble retrouver un certain dynamisme. L’indicateur du climat des affaires (ICA) est maintenant inférieur à sa moyenne de longue période, signe d’une activité dégradée, dans tous les DCOM, à l’exception de la Guyane et, dans une moindre mesure, de la Guadeloupe.

Dans ce contexte difficile, l’attentisme est de rigueur. Seule la Guyane pourrait connaître une progression de son activité, alors que les autres géographies enregistreraient au mieux un maintien.

Document attaché
  1. Polynésie française  
  2. Accueil site  
  3. Nouvelle-Calédonie  
  4. Wallis-et-Futuna  
  5. espace abonne