Comptes et guichets

LE NOMBRE DE GUICHETS BANCAIRES ET AUTOMATIQUES

Au 31 décembre 2015, la Nouvelle-Calédonie compte 108 guichets bancaires permanents. Le nombre d’habitants par guichet augmente légèrement (+0,8 %) pour atteindre 2 532 habitants par agence, contre 2 512 un an auparavant. L’équipement de la Nouvelle-Calédonie en guichets bancaires reste bien inférieur à celui de la métropole (un guichet bancaire pour 1 688 habitants en 2014), mais est supérieur à celui des autres géographies ultra-marines.

À fin 2015, le nombre de distributeurs de billets et guichets automatiques (DAB-GAB) installés en Nouvelle-Calédonie poursuit sa progression (+4,4 %, soit 11 DAB-GAB de plus), pour s’établir à 261 distributeurs installés. En cinq ans, le parc d’automates bancaires s’est nettement renforcé avec l’installation de 46 DAB-GAB depuis 2011.

Le taux d’équipement s’améliore de nouveau fin 2015 : le territoire compte désormais un automate bancaire pour 1 048 habitants (un pour 1 075 en 2014) et demeure à un niveau quasiment identique à celui de la métropole (1 090 habitants par automate en 2014). Ces évolutions sont en phase avec une mutation technologique accélérée dans les canaux de distribution et témoignent d’une recherche de gains de productivité. Les établissements de crédit se concentrent de plus en plus sur leur rôle de conseil et d’information à la clientèle, orientant celle-ci vers le libre service pour les opérations quotidiennes, à l’instar des évolutions qui s’opèrent dans les différents réseaux bancaires métropolitains.

LE NOMBRE DE COMPTES BANCAIRES DE LA CLIENTÈLE

Au 31 décembre 2015, les établissements bancaires installés localement gèrent 517 200 comptes bancaires, (+1,6 %, soit 8 183 comptes de plus qu’un an auparavant). Le nombre de comptes continue de se replier en 2015 pour les dépôts à terme (-7,5 %, en lien avec une diversification de la ressource sur le Territoire), tandis que le nombre de dépôts à vue poursuit sa croissance (+3,4 %, après +4,1 % en 2014). L’année 2015 enregistre de nouveau une progression sensible du nombre d’ouverture de plans (+12,1 %). Rapporté à la population, le nombre de comptes par habitant s’établit ainsi à 1,89, un ratio relativement stable sur un an.

L’encours moyen d’un compte de dépôt à vue toute clientèle confondue (particuliers, entreprises, divers) s’établit à 1 412 milliers de F CFP à fin décembre 2015. Cette moyenne progresse de 5,5 % sur un an, soit une évolution bien supérieure à celle de 2014 (+0,6 %). La progression de l’encours moyen des comptes sur livrets se tasse en 2015 (+1,9 %, après +3,3 % en 2014 et +2,4 % en 2013).

Le taux de bancarisation (nombre de comptes à vue par habitant) progresse légèrement, pour s’établir à 81 % à fin 2015. Il reste cependant nettement inférieur à celui observé en France métropolitaine (124 % en 2014).

  1. Polynésie française  
  2. Accueil site  
  3. Nouvelle-Calédonie  
  4. Wallis-et-Futuna  
  5. espace abonne