Cyclone Cook : une aide de trésorerie pour les agriculteurs sinistrés

Le Gouvernement de Nouvelle-Calédonie a arrêté des mesures pour faciliter les procédures d’indemnisation en faveur des agriculteurs sinistrés.

Le caractère de « calamité agricole » a été officielle reconnu suite aux dommages provoqués par le cyclone Cook, permettant d’ouvrir sans délais l’instruction des demandes d’indemnisation. Les exploitants touchés par le cyclone du 10 avril dernier peuvent être aidés dans leur démarche par la Chambre d’agriculture et les services provinciaux. La Cama (Caisse d’assurances mutuelles agricoles) a été exceptionnellement autorisée à verser un acompte à ses sociétaires à hautes de 25 % du capital souscrit. Les non-assurés à la Cama sont également concernés : Via l’Apican (Agence pour la prévention et l’indemnisation des calamités agricoles), ils seront dédommagés à hauteur de 50 % de ce qu’ils auraient touché s’ils avaient souscrit à la caisse. Réuni le 19 avril en séance extraordinaire, le CA de l’Apican propose par ailleurs une aide à l’emploi de 50 % d’un salaire plafonné à 75 000 F CFP par mois et par ouvrier. Et ce, dans une limite de quatre mois, et de cinq ouvriers par exploitation. Des discussions sont en cours avec l’Etat pour venir également en aide aux plantations vivrières et familiales.

Le recensement dans les prochains mois devrait permettre de chiffrer avec précision l’ampleur des dégâts. Le Gouvernement table déjà sur une première estimation de l’ordre de 250 millions de F CFP, probablement revue à la hausse au cours des prochaines semaines.

  1. Polynésie française  
  2. Accueil site  
  3. Nouvelle-Calédonie  
  4. Wallis-et-Futuna  
  5. espace abonne