Visite d’une délégation chinoise pour développer le tourisme en Nouvelle-Calédonie

Le vice-président chinois Xie Yuan, a échangé avec les autorités calédonienne au début du mois de décembre afin d’ouvrir une nouvelle dimension dans les relations entre la Chine et la Nouvelle-Calédonie

En Nouvelle-Calédonie, le tourisme est en progression et représente une voie pour la diversification de l’économie, très dépendante du marché du nickel. En 2015, la Nouvelle-Calédonie a accueilli 114 000 touristes et 440 000 croisiéristes contre 100 000 touristes et 81 000 croisiéristes en 2005. Une classe moyenne de plusieurs centaines de millions de d’habitants est en train d’émerger en Chine, qui est à moins de 10 heures d’avion. Le tourisme se place aujourd’hui au centre des intérêts. Le vice-président chinois a déclaré lors de sa visite qu’ « il est important, respectivement, de faciliter la démarche de demande de visas. L’ouverture d’une ligne aérienne directe sera également favorable à l’augmentation du tourisme pour nos deux parties. » Les projets d’investissement n’ont pas été abordés lors de ce premier voyage, une délégation calédonienne devrait être, à son tour, invitée à Pékin en 2017. La Chine demande de plus un jumelage entre l’une de ses régions et la province Sud.

Le marché touristique chinois représente un potentiel important. Néanmoins, pour pouvoir attirer cette clientèle haut de gamme, des améliorations pourront être mises en place, par exemple la modification des vols internationaux.

Sources : Les Nouvelles Calédoniennes – 6 déc. 2016 et 13 déc. 2016 / NC 1ère – 29 nov. 2016

  1. Polynésie française  
  2. Accueil site  
  3. Nouvelle-Calédonie  
  4. Wallis-et-Futuna  
  5. espace abonne