Changement de gouvernement en Nouvelle-Zélande

Le premier ministre John Key a annoncé sa démission après huit années à la tête de la nation, bien que très populaire et en bonne voie pour remporter un quatrième mandant en 2017.

Cette décision est une surprise pour la plupart des observateurs. John Key a annoncé sa démission le 5 décembre dernier après huit années à la tête de la nation, pour des raisons familiales. Pour lui succéder, Bill English, que J. Key souhaitait voir prendre sa succession, a été désigné premier ministre le 12 décembre par le parti au pouvoir. L’ancien ministre des finances et vice-premier ministre est membre du parti national néo-zélandais depuis 1990.
B. English est considéré comme plus conservateur que son prédécesseur, notamment sur des questions de société (opposant à l’avortement et à l’euthanasie, mais favorable au mariage homosexuel). Paula Benett a été nommée vice-Première ministre. Elle a déclaré que le fait d’être parvenue à ce poste est à mettre au crédit de la Nouvelle-Zélande, ayant quitté l’école sans diplôme à 17 ans avec un enfant à charge.

Sources : Le Monde – 6 déc. et 12 déc. 2016 / Courrier international – 7 déc. 2016 / The Huffington Post – 12 déc. 2016

  1. Polynésie française  
  2. Accueil site  
  3. Nouvelle-Calédonie  
  4. Wallis-et-Futuna  
  5. espace abonne