Le projet de banque postale de l’OPT de nouveau sur les rails

L’office calédonien avance un double objectif pour faire aboutir ce projet. Le premier est de renforcer la proximité et l’accessibilité bancaire dans le pays. Le second est de soutenir sa branche « services financiers » aujourd’hui déficitaire (environ 2 milliards de francs CFP par an). Deux options semblent se dégager à ce stade, soit une transformation des « services financiers » actuels, soit une externalisation avec la création d’une banque distincte au sein de laquelle l’OPT apporterait ses dépôts.

Source : LNC - Banque postale : le retour de l’Arlésienne (18/01/2018)

  1. Polynésie française  
  2. Accueil site  
  3. Nouvelle-Calédonie  
  4. Wallis-et-Futuna  
  5. espace abonne