Prochaine mise en place d’une autorité de la concurrence

Le Gouvernement propose cinq spécialistes pour composer l’autorité de la concurrence. Leur nomination attend le feu vert du Congrès.

Cette autorité, qui existe déjà en Métropole et dans certains DOM, a notamment pour vocation de mettre en œuvre la loi antitrust votée en 2014, et appliquée jusqu’à présent par les services économiques du Gouvernement. Il s’agit d’éviter les situations de monopole commercial et de contrôler les fusions et les absorptions afin de favoriser la concurrence entre les acteurs économiques sur un même marché. L’objectif est de lutter contre la vie chère, situation régulièrement constatée dans le marché insulaire calédonien.
Pour garantir l’indépendance de la commission, des critères stricts de non-cumul et d’absence de conflits d’intérêts ont été fixés. L’autorité devrait bénéficier du renfort de six contrôleurs enquêteurs issus de la DAE.
En attendant cette autorité, et depuis la mise en œuvre de la loi antitrust, l’exécutif a traité une trentaine d’opérations de concentration et une trentaine d’opérations liées au secteur de la distribution.

  1. Polynésie française  
  2. Accueil site  
  3. Nouvelle-Calédonie  
  4. Wallis-et-Futuna  
  5. espace abonne