Accord sur le plan de financement des nouveaux avions d’Aircalin

Une garantie publique sur 25 % de l’emprunt bancaire, au lieu de 50 % sera mise en place. Le Gouvernement et les banques sont désormais en phase, le Congrès doit encore décider.

Le 29 novembre, Aircalin signait avec Airbus un accord préliminaire portant sur l’achat de quatre avions : deux A330neo et deux A230neo pour un contrat global de 41,5 milliards de F CFP. Le Gouvernement a arrêté un projet de délibération qui propose au Congrès que la Nouvelle-Calédonie se porte caution à hauteur de 25 % des 20 milliards de F CFP d’emprunt bancaire. Les trois parties impliquées dans la négociation (Aircalin, le Gouvernement et le pool bancaire constitué de la Société Général de la BCI et de la BNC) ont ainsi trouvé un terrain d’entente. L’achat des quatre avions sera financé à 25 % par la trésorerie d’Aircalin, à 25 % par l’Etat via la défiscalisation, et à 50 % par un emprunt bancaire. L’acte de vente doit être signé avant le 1er juillet, ou le prix proposé par l’avionneur européen ne tiendra plus. C’est pourquoi le Gouvernement a jugé difficile de prendre le risque de retarder de plusieurs années un dossier aussi important. Le Congrès doit encore adopter ou rejeter le projet de délibération, après d’éventuels amendements.

  1. Polynésie française  
  2. Accueil site  
  3. Nouvelle-Calédonie  
  4. Wallis-et-Futuna  
  5. espace abonne