Signature d’un accord entre Eramet et le chinois Tsingshan pour le développement du gisement de Weda Bay en Indonésie

Weda Bay est considéré comme l’un des plus importants gisements de nickel encore inexploités au monde. Ses ressources mesurées, indiquées et supposées sont estimées à plus de 9,3 millions de tonnes de métal.

Eramet vient d’annoncer la finalisation d’un accord avec le groupe sidérurgique chinois Tsingshan, premier producteur mondial d’aciers inoxydables, en vue du développement du site de l’île d’Halmahera. Tsingshan réalisera une extension de sa base industrielle en Indonésie en vue de traiter le minerai par voie pyrométallurgique. Eramet indique que les premières ventes de ferroalliage de nickel devraient avoir lieu en 2020, pour une capacité à terme de 30 000 tonnes de nickel. Le partenariat se traduira par l’entrée du groupe chinois dans la société qui contrôle Weda Bay. Eramet détiendra 43 % du capital et Tsingshan 57 %. Les analystes du journal Les Echos estiment le coût du développement de Weda Bay à plus de 4 milliards de dollars, Eramet ne mettra pas plus de quelques centaines de millions sur la table. L’exploration du site a duré près de dix ans, mais le projet minier est présenté comme trop vaste pour le seul acteur français, d’où la recherche d’un partenariat. Il existe certaines craintes pour que la fonte de nickel issue du programme Weda Bay ne concurrence la SLN, son premier marché étant actuellement la Chine.

  1. Polynésie française  
  2. Accueil site  
  3. Nouvelle-Calédonie  
  4. Wallis-et-Futuna  
  5. espace abonne