Nickel : Le plan de licenciement de KNS suspendu

140 postes sur 940 sont concernés par des réductions d’effectifs à Koniambo Nickel SAS.

Une cinquantaine de CDI sont concernés par cette procédure qui doit durer deux mois, alors que 90 CDD, CDIC et contrats d’expatriation ne seraient pas reconduits. L’objectif est la poursuite de la réduction des coûts, alors que l’actionnaire Glencore (financeur du projet à 98%) doit annoncer fin novembre s’il continue à soutenir l’usine de Vavouto. L’industriel assure prendre cette décision en responsabilité, faute de solutions alternatives pour survivre face à la concurrence indonésienne. La procédure de ce projet de licenciement est pour le moment suspendue car une décision du tribunal de Koné en date du 18 octobre dernier a jugé que les étapes légales n’ont pas été respectées : une réunion supplémentaire avec le comité d’entreprise sur le plan de global de réduction des coûts doit avoir lieu dans les prochaines semaines. Les syndicalistes déclarent ne pas vouloir jouer la montre mais trouver des solutions à mettre en œuvre avant les licenciements économiques.

Sources : Les nouvelles de l’économie - octobre 2015, Les Nouvelles Calédoniennes.

  1. Polynésie française  
  2. Accueil site  
  3. Nouvelle-Calédonie  
  4. Wallis-et-Futuna  
  5. espace abonne