Les études sectorielles et autres publications relatives à la Nouvelle-Calédonie

Les études sectorielles analysent l’évolution financière d’un secteur d’activité et permettent notamment à une entreprise de se positionner par rapport à la moyenne de son secteur.

Il s’agit d’études comparatives sur la situation financière des entreprises de Polynésie française et de Nouvelle-Calédonie, réalisées à partir d’échantillons représentatifs d’entreprises disposant de documents comptables sur au moins deux exercices consécutifs.

Une fois les échantillons arrêtés, l’IEOM élabore, à partir de sa base des bilans :

  • une série de ratios financiers pour le secteur étudié de la collectivité concernée, présentés sous forme de graphiques et accompagnés d’un commentaire,
  • un bilan et un compte de résultat moyens du secteur, représentatifs du poids de celui-ci dans l’économie locale et de la structure moyenne de ses entreprises.
15 juin 2012

Etude sur la création d’un fonds souverain en Nouvelle-Calédonie

L’IEOM publie, en tant que document de travail, une étude sur la création d’un fonds souverain en Nouvelle-Calédonie. Après un rappel des objectifs macro-économiques des fonds souverains, l’étude retrace les expériences étrangères puis examine le contexte néo-calédonien.

Résumé de l’étude

Les fonds souverains se sont multipliés durant la seconde moitié des années 2000, d’une part en raison des excédents commerciaux records de certains pays asiatiques, d’autre part à la faveur du boom des cours des matières premières. Dans ce contexte, la Nouvelle-Calédonie qui compte parmi les plus importants pays exportateurs de nickel, aurait-elle intérêt à créer elle-aussi un tel fonds ?

L’étude tente d’apporter quelques éléments de réponse. Pour ce faire, elle rappelle les objectifs macroéconomiques des fonds souverains et les écueils qu’ils permettent d’éviter à des pays dont les économies sont nettement dépendantes de l’exportation de matières premières.

Elle retrace les expériences étrangères en matière de fonds souverain -organisation institutionnelle, règles de fonctionnement, difficultés rencontrées tant politiques que techniques.

Dans une partie consacrée au cas de la Nouvelle-Calédonie, sont étudiés les éventuels besoins de stabilisation que nécessite une économie dépendante du nickel ainsi que les possibles risques macroéconomiques encourus avec la mise en service des deux nouvelles usines. Enfin l’étude examine les ressources budgétaires dont disposerait la Nouvelle-Calédonie pour créer un fonds souverain, en les comparant à celles de pays étrangers ayant mis en place un tel fonds.

19 août 2006

L’extraction de minerais de métaux non ferreux en Nouvelle-Calédonie - Août 2006

15 mai 2006

L’aquaculture de crevettes en Nouvelle-Calédonie - Mai 2006

15 décembre 2005

Les entreprises de construction de maisons individuelles - Décembre 2005

15 décembre 2005

Le commerce de détail de carburants - Décembre 2005

15 décembre 2005

Les agences de voyages en Nouvelle-Calédonie - Décembre 2005

15 août 2005

Le commerce de détail des produits pharmaceutiques - Août 2005

15 janvier 2005

Le commerce de détail d’habillement et de chaussures - Janvier 2005

15 janvier 2005
15 janvier 2005
  • 1
  • 2
  1. Polynésie française  
  2. Accueil site  
  3. Nouvelle-Calédonie  
  4. Wallis-et-Futuna  
  5. espace abonne