Activité bancaire et monétaire

En février 2018, la hausse en rythme annuel de la masse monétaire M3 (+3,3 %) est ralentie par la baisse des dépôts à terme (-18,4%), le faible niveau de rémunération de ce type de placement justifie en grande partie cette évolution.
Les principales catégories de crédit sont en augmentation sur l’année, mais l’encours total recule de 1,6 % en raison de la cession d’une partie importante du portefeuille de créances douteuses à des sociétés de recouvrement (-45 % sur un an).
En raison de la surliquidité de la place, le refinancement des banques locales auprès de l’IEOM diminue fortement sur un an (-74,8%) après l’arrêt du recours à ce dispositif par un établissement de crédit.

  1. Polynésie française  
  2. Accueil site  
  3. Nouvelle-Calédonie  
  4. Wallis-et-Futuna  
  5. espace abonne