Visite de la ministre des outre-mer en Polynésie française suite aux intempéries de janvier

La ministre des outre-mer, Ericka Bareigts, s’est rendue en Polynésie française du 17 en 21 février, suite aux fortes intempéries ayant touché le Pays les 21 et 22 janvier dernier. L’état de calamité naturelle a été déclaré par le Conseil des ministres du Pays pour les îles de Tahiti et Moorea, en raison des inondations causées par les fortes pluies. Les dégâts se sont élevés à plus de 3,6 milliards de F CFP. 200 commerces, 800 habitations et de nombreuses infrastructures publiques (ponts, routes, équipements techniques) ont été sinistrés.

36 millions de F CFP du Fonds d’extrême urgence ont été versés par l’État et 128,5 millions de F CFP ont été débloqués par le Pays pour la prise en charge des premiers secours. Le Pays a également mis en place des mesures de soutien aux commerçants touchés (report de dettes fiscales et sociales, aides à l’équipement et à la rénovation).

En outre, la visite de la ministre des outre-mer survient peu après l’adoption à l’unanimité, par l’Assemblée nationale, de la loi sur l’égalité réelle outre-mer. Celle-ci consacre notamment l’avancée de la reconnaissance de l’impact des essais nucléaires français en Polynésie française en supprimant la notion de « risque négligeable ». Voté à l’unanimité par l’Assemblée nationale, cet amendement à la loi Morin devrait favoriser l’indemnisation des victimes, un objectif qui s’inscrit dans la continuité des accords de Papeete annoncés par le président de la République lors de sa visite en Polynésie française en février 2016.

  1. Polynésie française  
  2. Accueil site  
  3. Nouvelle-Calédonie  
  4. Wallis-et-Futuna  
  5. espace abonne