Politique monétaire refondée en Nouvelle-Zélande

Le parlement néo-zélandais travaille actuellement sur une loi visant à modifier les fondements de la banque centrale, la RBNZ. Celle-ci lui ajoute, conformément aux souhaits du gouvernement, un objectif de « maximisation de l’emploi durable ». Après les États-Unis et l’Australie, la Nouvelle-Zélande est le 3e pays au monde à se doter d’un objectif d’emploi dans le domaine de la politique monétaire. En outre, la loi modifie la prise de décision en matière de taux, en élargissant le comité de politique monétaire à des personnes extérieures à la RBNZ.
Le 28 juin dernier, la RBNZ a laissé inchangé son principal taux directeur, l’Official cash rate (1,75 %). Elle a estimé que l’emploi était à un niveau acceptable et que l’inflation demeurait en dessous de sa cible, justifiant la poursuite d’une politique accommodante.

  1. Polynésie française  
  2. Accueil site  
  3. Nouvelle-Calédonie  
  4. Wallis-et-Futuna  
  5. espace abonne