Nouvelle-Zélande : la Banque centrale réduit son taux directeur à 1,75 %, un plus bas historique

Le 10 novembre 2016, la Banque centrale néozélandaise (RBNZ) a réduit début novembre son taux directeur de 0,25 point à 1,75 %, un plus bas historique, dans un contexte de faible inflation et de taux de change élevé, qui nuit aux exportations.

L‘objectif est de générer une inflation autour de 2 %, alors que l’indice des prix à la consommation s’est élevé à 0,4 % en septembre, impacté par la faiblesse des prix des importations.

La faible croissance mondiale et les politiques accommodantes menées aux États-Unis et en Europe ont entraîné des pressions à la hausse sur le dollar néozélandais. Selon la RBNZ, une diminution du taux de change est ainsi nécessaire afin de redynamiser les exportations du pays.

La croissance économique néozélandaise a été soutenue par les secteurs de la construction et du tourisme. L’immigration nette a permis de contenir les pressions à la hausse sur les salaires. En revanche, la hausse excessive des prix de l’immobilier reste une source de risque.

La RBNZ rappelle que la politique monétaire s’ajustera en fonction des perspectives économiques et des incertitudes sur le plan mondial.

  1. Polynésie française  
  2. Accueil site  
  3. Nouvelle-Calédonie  
  4. Wallis-et-Futuna  
  5. espace abonne