Surendettement des ménages polynésiens : un bilan dressé par l’IEOM

L’IEOM a publié, fin août, une note d’analyse du surendettement des ménages en Polynésie française. Celle-ci a permis d’identifier la nature du surendettement polynésien et de caractériser la situation des personnes surendettées.
Elle révèle ainsi un surendettement majoritairement subi (près de 90 % des cas), provenant d’un accident de la vie telle qu’une perte d’emploi ou une séparation. Les personnes surendettées sont majoritairement sans aucun revenu (près des trois quarts d’entre eux). Hébergés ou locataires dans la plupart des cas, elles ont, de plus, deux à trois personnes à charge en moyenne.
La publication dresse également le bilan des quatre années d’activité de la Commission en charge de la gestion du surendettement des particuliers, qui a permis la résolution de près de 80 % des 400 dossiers déposés depuis sa création. Un nombre croissant de dossiers sont orientés en procédure de rétablissement personnel (effacement des dettes), en raison de la situation financière dégradée des personnes surendettées.
Ayant suscité un vif intérêt auprès de la population, la publication a été largement relayée par les médias locaux et a fait l’objet de nombreux échanges, débats et interviews.

Le surendettement des particuliers en Polynésie française - Note expresse N° 199 – Août 2016

  1. Polynésie française  
  2. Accueil site  
  3. Nouvelle-Calédonie  
  4. Wallis-et-Futuna  
  5. espace abonne