NE 220 - Les défaillances d’entreprises en Polynésie française

La récession économique qu’a subie la Polynésie française à partir de 2009, a eu pour conséquence la détérioration de la situation financière de nombreuses entreprises, conduisant certaines d’entre elles à la cessation de paiement.

Sur la période étudiée, comprise entre 2009 et 2016, ce sont ainsi plus de 1 800 jugements, concernant 961 entreprises « défaillantes » (cf. définition infra), qui ont été prononcés par le tribunal compétent. Pour la majorité d’entre elles, la procédure collective se termine par la liquidation judiciaire, traduisant ainsi un taux de survie faible des entreprises. Cette situation résulte d’une part, de la méconnaissance des chefs d’entreprises, notamment des entrepreneurs individuels, des procédures offertes par le droit, et d’autre part, de la saisie trop tardive du tribunal pour les entreprises qui y recourent : le tribunal ne peut que constater la situation irréversible de l’entreprise.

Document attaché
  1. Polynésie française  
  2. Accueil site  
  3. Nouvelle-Calédonie  
  4. Wallis-et-Futuna  
  5. espace abonne