L'économie de Wallis-et-Futuna en 2014

A l’occasion d’une conférence de presse donnée au siège parisien des Instituts d’Émission, le Directeur Général et le Directeur ont présenté une vue d’ensemble de la situation économique et monétaire de l’Outre-mer. En 2014, la conjoncture dans les départements et territoires ultramarins a été plus favorable que l’année précédente, soutenue par une reprise du financement bancaire.

Sur le Territoire, la situation est sensiblement différente, l’activité économique ayant été particulièrement dynamique en 2013 et affichant un ralentissement en 2014. Dans sa synthèse annuelle, l’IEOM passe en revue l’évolution des différents indicateurs économiques en 2014. De cette analyse ressortent les éléments suivants :

  • Après une année 2013 exceptionnelle (du fait de la tenue des Mini-Jeux du Pacifique sur le Territoire), le niveau d’activité économique, bien que ralenti, est resté globalement bien orienté en 2014. Seul le secteur du BTP marque clairement le pas, retrouvant un niveau d’activité plus modéré en adéquation avec la demande limitée sur le Territoire.
  • L’activité du secteur du commerce s’est maintenue en 2014, portée par la consommation des ménages qui reste stable grâce au poids constant des transferts publics vers le Territoire. Son dynamisme s’explique également par l’ouverture de nouveaux commerces, qui ont étoffé l’offre commerciale. Ce secteur retrouve un rôle de première importance sur l’activité économique du Territoire.
  • Les dernières données disponibles sur l’emploi, à fin juin 2014, révèlent une diminution du nombre de salariés déclarés (2 078 contre 2 155 en juin 2013), aussi bien dans le secteur public que dans le secteur privé (respectivement -2,6 % et -4,9 %). Le secteur du BTP connaît la plus forte baisse d’effectifs, passant de 134 travailleurs déclarés en juin 2013 à 69 en juin 2014.
  • Le ralentissement des prix s’est poursuivi. Fin 2014, l’archipel enregistre une faible inflation annuelle. En moyenne, les prix ont augmenté de 0,4 % par rapport à 2013.
  • Évoluant en corrélation avec l’activité économique, la masse monétaire reste stable par rapport à fin 2013. Le financement bancaire est toutefois en recul : au cours des douze derniers mois, l’encours de crédit se contracte significativement, principalement à cause du remboursement anticipé d’importants prêts contractés par une société de la place. La collecte des dépôts affiche quant à elle une grande stabilité sur l’année.

L’étude dresse également les perspectives d’activité économique du Territoire pour l’année 2015.

Lire la Note expresse "L’économie de Wallis-et-Futuna en 2014"

Document attaché
  1. Polynésie française  
  2. Accueil site  
  3. Nouvelle-Calédonie  
  4. Wallis-et-Futuna  
  5. espace abonne