Rapport annuel IEOM "Wallis-et-Futuna en 2014"

L’IEOM vient de publier son rapport annuel « Wallis-et-Futuna en 2014 ». Après une année 2013 exceptionnelle du fait de la tenue des Mini-Jeux du Pacifique sur le Territoire, le niveau d’activité économique, bien que ralenti, est resté globalement bien orienté en 2014.

Ce rapport présente les caractéristiques structurelles du Territoire (chapitre 1), puis analyse l’évolution économique (chapitres 2 et 3), monétaire et financière (chapitre 4) de l’archipel en 2014. De cette étude ressortent les éléments suivants :

Seul le secteur du BTP marque clairement le pas. Habituellement pilier de la vie économique locale, il a bénéficié au cours des dernières années d’une commande publique particulièrement importante grâce à des chantiers d’envergure, désormais achevés. Le volume d’activité du secteur a diminué de manière significative en 2014, retrouvant un niveau modéré en adéquation avec la demande limitée sur l’archipel.

L’activité du secteur du commerce est restée dynamique en 2014. Elle a été soutenue par une inflation limitée et par l’ouverture de nouveaux commerces qui ont étoffé l’offre et la concurrence dans le secteur. Le poids constant des transferts publics vers le Territoire, composés pour une part importante des salaires des fonctionnaires ou assimilés, a également contribué au maintien d’un niveau de demande stable dans ce secteur. Ce dernier retrouve un rôle de première importance pour l’activité économique de l’archipel.

L’emploi salarié s’est contracté en 2014, aussi bien dans le secteur public que dans le secteur privé. Le secteur le plus touché est celui du BTP, avec des effectifs déclarés réduits de moitié par rapport à 2013.

Amorcé fin 2012, le ralentissement de l’inflation s’est poursuivi en 2014 grâce à la poursuite des actions menées contre la vie chère et à l’évolution toujours favorable des taux de change au cours du premier semestre. En moyenne, les prix ont augmenté de 0,4 % par rapport à 2013.

Globalement, l’activité bancaire est demeurée peu dynamique en 2014. Évoluant en corrélation avec l’activité économique, la masse monétaire est restée stable par rapport à fin 2013. Il en est de même pour la collecte des dépôts. Le financement bancaire affiche en revanche un recul significatif à fin 2014. Des financements importants ont néanmoins été mobilisés en fin d’année pour l’introduction d’un réseau de téléphonie mobile sur le Territoire.

Lire le Rapport annuel "Wallis-et-Futuna en 2014"

Document attaché
  1. Polynésie française  
  2. Accueil site  
  3. Nouvelle-Calédonie  
  4. Wallis-et-Futuna  
  5. espace abonne