L’accès au territoire

La desserte aérienne de Wallis-et-Futuna est assurée depuis le 1er janvier 1984 par la compagnie Air Calédonie International (Aircalin), qui bénéficie d’une situation de monopole sur le Territoire. Elle effectue généralement trois vols hebdomadaires entre Wallis et Nouméa, assurés par un Airbus A320, et dix vols hebdomadaires entre Wallis et Futuna, assurés par deux DHC-6 Twin Otter de 19 places. Des vols supplémentaires sont parfois programmés, notamment pour le transport des étudiants boursiers de Futuna. Wallis dispose d’un aéroport international, l’île de Futuna d’un aérodrome territorial.

La desserte aérienne concerne presque exclusivement le transport des personnes. En effet, plus de 99 % de l’acheminement du fret est assuré par voie maritime. Des navires de commerce accostent sur le Territoire toutes les deux à trois semaines environ, à Wallis puis à Futuna.

Aéroport international de Wallis-Hihifo
Aéroport international de Wallis-Hihifo


Aérodrome territorial de Vele à Futuna (avant fin des travaux)

Wharf de Mata'Utu
Wharf de Mata’Utu

  1. Polynésie française  
  2. Accueil site  
  3. Nouvelle-Calédonie  
  4. Wallis-et-Futuna  
  5. espace abonne