FERMER

Polynésie française

Actualités

03 07 20
Juin 2020
La lettre de l'IEOM - Polynésie française - Juin 2020

La lettre de l’IEOM - Polynésie française - Juin 2020

03 07 20
Évolutions bancaires et monétaires en Polynésie française au 31 mars 2020
Évolutions bancaires et monétaires en Polynésie française au 31 mars 2020

À fin mars 2020, l’activité bancaire polynésienne se caractérise par une hausse conjointe de l’encours des crédits et des dépôts. L’assainissement du portefeuille se poursuit avec un taux de créances douteuses qui s’établit à 4,7 % (-0,7 pt sur un an). La masse monétaire continue de croître pour atteindre 532 milliards de F CFP. Pour sa part, la position extérieure nette des banques locales se contracte sensiblement sur un an (-42,2 %) pour s’élever à 28 milliards de F CFP.

01 07 20
Activité bancaire et monétaire
Activité bancaire et monétaire

La masse monétaire progresse dans toutes ses composantes au mois d’avril (+1,8 %). L’augmentation des dépôts à vue et des comptes sur livrets (+2,0 %) y contribue pour l’essentiel, le confinement ayant favorisé cette évolution.

11 06 20
Résultats de l’enquête spécifique CEROM sur les conséquences économiques et financières du Covid-19 sur les entreprises du Fenua
Résultats de l’enquête spécifique CEROM sur les conséquences économiques et financières du Covid-19 sur les (...)

L’IEOM publie ce jour les résultats de l’enquête spécifique sur les conséquences économiques et financières du Covid-19 sur les entreprises du Fenua, réalisée dans le cadre du partenariat CEROM (Comptes Économiques Rapides pour l’Outre-Mer), qui réunit l’IEOM, l’ISPF et l’AFD.
https://www.cerom-outremer.fr/polyn...

04 06 20
Mai 2020
La lettre de l'IEOM - Polynésie française - Mai 2020

La lettre de l’IEOM - Polynésie française - Mai 2020

27 05 20
Activité bancaire et monétaire
Activité bancaire et monétaire

La progression des dépôts à vue au mois de mars (+2,6 %) et dans une moindre mesure de la circulation fiduciaire (+5,6 %) contribuent à une nouvelle augmentation de la masse monétaire (+1,4 %).
Sur la même période, l’encours des crédits se stabilise (+0,1%) en raison d’une légère baisse des crédits de trésorerie compensée par une progression de l’encours des crédits à l’habitat. Les créances douteuses sont en hausse de 3,7 %.
Au mois d’avril, les établissements de crédit augmentent leur recours au (...)