Le 17 septembre 2021, la République Populaire de Chine a officiellement remis une demande d’adhésion à l’accord de partenariat transpacifique (Comprehensive an Progressive Trans-Pacific Partnership - CPTPP), entré en vigueur en décembre 2018, initiative suivie par Taïwan le 23 septembre. A la suite de l’annonce chinoise, d’autres états (ex : Thaïlande, Sri Lanka et Indonésie) sembleraient décidés à faire avancer leurs dossiers de candidature, à l’instar du Royaume-Uni qui avait présenté sa candidature en février 2021.
Il s’agit du plus important traité de libre-échange au monde, qui regroupe 11 états (Australie, Brunei, Canada, Chili, Japon, Malaisie, Mexique, Nouvelle-Zélande, Pérou, Singapour, Vietnam), soit l’équivalent de 13 % du PIB mondial. A ce jour, seuls le Japon et la Nouvelle-Zélande l’ont ratifié.