L’activité bancaire en Polynésie française s’organise autour de trois établissements de crédit (la Banque SOCREDO, la Banque de Polynésie et la Banque de Tahiti) et de trois sociétés de financement (OFINA, BPCE Lease Tahiti et Sogelease BDP). L’offre de prestations bancaires est complétée par la société FARE RATA, filiale de l’Office des postes et télécommunications (OPT) en charge des services financiers et postaux du groupe depuis fin 2018.

Outre le système bancaire local, six établissements financiers non installés localement interviennent régulièrement depuis la métropole, essentiellement en faveur des collectivités locales et des particuliers. Il s’agit de la Casden Banque Populaire, représentée localement par la Banque de Polynésie et la Banque Socredo, l’Agence française de développement (AFD), la Caisse française de financement local (CAFFIL), Inter Invest, la Banque européenne d’investissement (BEI) et la Société de gestion des fonds de garantie d’outre-mer (SOGEFOM). La Caisse des dépôts et consignations (CDC) , qui n’est pas un établissement de crédit au sens du code monétaire et financier, opère également sur le territoire.