Bénéficiant d’un climat économique favorable, l’activité bancaire polynésienne se consolide à fin juin 2019. Elle se caractérise par une croissance durable de l’encours des crédits et des dépôts. L’assainissement du portefeuille se poursuit avec un taux de créances douteuses qui s’infléchit à 5,2 % (-1 pt sur un an). La masse monétaire atteint un montant record, 506 milliards de F CFP. La position extérieure nette des banques locales présente, quant à elle, un excédent de
55 milliards de F CFP.