FERMER

Évolutions monétaires

Évolutions bancaires et monétaires en Polynésie française au 31 mars 2021
Évolutions bancaires et monétaires en Polynésie française au 31 mars 2021

À fin mars 2021, l’encours sain de crédits du système bancaire local progresse de 12,8 % sur un an, bénéficiant de la production de prêts garantis par l’État depuis le mois d’avril 2020. La croissance de l’encours des dépôts est soutenue (+16,7 % sur un an), essentiellement composé de dépôts à vue constitués au plus fort de la crise.

Évolutions bancaires et monétaires en Polynésie française au 31 décembre 2020
Évolutions bancaires et monétaires en Polynésie française au 31 décembre 2020

À fin décembre 2020, l’activité bancaire polynésienne continue d’être impactée par la crise Covid. La progression des crédits et des dépôts s’accélère, tirée par les octrois de prêts garantis par l’État au profit des entreprises et la constitution d’une épargne de précaution par les ménages. Le taux de créances douteuses se contracte à 4,2 % (-0,5 pt sur un an). Stimulée par les dépôts à vue, la masse monétaire atteint 627 milliards de F CFP. La position extérieure nette des banques locales se matérialise par un (...)

Évolutions bancaires et monétaires en Polynésie française au 30 septembre  2020
Évolutions bancaires et monétaires en Polynésie française au 30 septembre 2020

À fin septembre 2020, l’activité bancaire polynésienne se caractérise par l’accroissement de l’encours des crédits, principalement stimulé par les octrois de PGE, ainsi que des dépôts, en particulier les dépôts à vue. Le taux de créances douteuses s’améliore pour s’établir à 4,3 % (-0,7 pt sur un an). La masse monétaire augmente sensiblement pour atteindre 592 milliards de F CFP (+14,1 % sur un an). Après s’être contractée en juin, la position extérieure nette des banques locales, se renforce à 49 milliards de (...)

Évolutions bancaires et monétaires en Polynésie française au 30 juin 2020
Évolutions bancaires et monétaires en Polynésie française au 30 juin 2020

Dans un contexte de pandémie de Covid-19, l’activité bancaire polynésienne est marquée par un accroissement conjoint des crédits et des dépôts, découlant pour une large part de la mise en place du dispositif de prêt garanti par l’État au profit des entreprises.
Le taux de créances douteuses poursuit son repli pour s’établir à 4,6 % (-0,6 pt sur un an). La masse monétaire atteint 559 milliards de F CFP tandis que la position extérieure nette des banques locales est excédentaire de 29 milliards de F CFP, bien qu’en recul (-47,3 %).

Évolutions bancaires et monétaires en Polynésie française au 31 mars 2020
Évolutions bancaires et monétaires en Polynésie française au 31 mars 2020

À fin mars 2020, l’activité bancaire polynésienne se caractérise par une hausse conjointe de l’encours des crédits et des dépôts. L’assainissement du portefeuille se poursuit avec un taux de créances douteuses qui s’établit à 4,7 % (-0,7 pt sur un an). La masse monétaire continue de croître pour atteindre 532 milliards de F CFP. Pour sa part, la position extérieure nette des banques locales se contracte sensiblement sur un an (-42,2 %) pour s’élever à 28 milliards de F CFP.

Évolutions bancaires et monétaires en Polynésie française au 31 décembre 2019
Évolutions bancaires et monétaires en Polynésie française au 31 décembre 2019

L’activité bancaire polynésienne reste dynamique à fin décembre 2019, dans un contexte économique bien orienté. Elle se caractérise par la croissance à la fois des crédits et des dépôts. L’assainissement du portefeuille se poursuit avec un taux de créances douteuses qui diminue à 4,7 % (-0,6 pt sur un an). La masse monétaire s’établit à 526,5 milliards de F CFP.
La position extérieure nette des banques locales fait ressortir un excédent de 45 milliards de F CFP.