Moyens de paiement

L’IEOM a pour mission de veiller à la sécurité des moyens de paiement scripturaux et au bon fonctionnement des systèmes d’échanges interbancaires dans sa zone d’intervention. Ils sont en effet essentiels à l’économie dans son ensemble, contribuant à la stabilité financière comme à la confiance des utilisateurs dans la monnaie.

PDF - 405 ko
Note IEOM - Politique de surveillance - Décembre 2014

Moyens de paiement scripturaux

Selon l’article L. 311-3 du code monétaire et financier « sont considérés comme moyens de paiement tous les instruments qui permettent à toute personne de transférer des fonds, quel que soit le support ou le procédé technique utilisé ». Les moyens de paiement comprennent d’une part la monnaie fiduciaire (...)

Conseils de prudence pour l’utilisation des moyens de paiement

Face à l’ingéniosité des fraudeurs qui cherchent des moyens de contournement au fur et à mesure du durcissement des dispositifs de sécurité, les utilisateurs des instruments de paiement scripturaux (carte, chèque, virement, prélèvement) doivent renforcer leur vigilance et s’informer régulièrement sur les (...)

Systèmes de paiement

Un système de paiement est une infrastructure de marché constituée de moyens de paiement scripturaux, de procédures bancaires et de systèmes interbancaires de transferts de fonds, destiné à assurer la circulation de la monnaie dans un pays ou une zone monétaire. C’est le dispositif par lequel les établissements financiers s’échangent les moyens de paiement scripturaux.

Statistiques

Les données présentées ci-après retracent l’ensemble des échanges interbancaires, en volume et en valeur, dans les collectivités d’outre-mer du Pacifique, en 2013 et 2014. Elles n’intègrent pas les opérations intra-bancaires, qui se règlent au sein d’un même établissement.

  1. Polynésie française  
  2. Accueil site  
  3. Nouvelle-Calédonie  
  4. Wallis-et-Futuna  
  5. espace abonne