FERMER

Janvier 2018

25 01 18
BCE : Réunion du Conseil des gouverneurs du 25 janvier 2018
BCE : Réunion du Conseil des gouverneurs du 25 janvier 2018

À l’issue de la réunion du 25 janvier 2018 du Conseil des gouverneurs de la Banque Centrale européenne, Mario Draghi a déclaré : « Au terme de notre examen régulier de la situation économique et monétaire, nous avons décidé de laisser les taux d’intérêt directeurs de la BCE inchangés. [...] En ce qui concerne les mesures non conventionnelles de politique monétaire, nous confirmons que nos achats nets d’actifs, au nouveau rythme mensuel de 30 milliards d’euros, devraient être réalisés jusque fin septembre 2018, ou au-delà si nécessaire [...]. Si les perspectives deviennent moins favorables, ou si les conditions financières ne permettent plus de nouvelles avancées vers un ajustement durable de l’évolution de l’inflation, nous sommes prêts à accroître le volume et/ou à allonger la durée du programme d’achats d’actifs (asset purchase programme, APP). L’Eurosystème procédera au réinvestissement des remboursements au titre du principal des titres arrivant à échéance acquis dans le cadre de l’APP pendant une période prolongée après la fin de ses achats nets d’actifs et, en tout cas, aussi longtemps que nécessaire. Cela contribuera à assurer à la fois des conditions de liquidité favorables et une orientation appropriée de la politique monétaire. [...] Globalement, un degré élevé de relance monétaire demeure indispensable pour continuer d’aviver les pressions inflationnistes sous-jacentes et soutenir l’inflation globale à moyen terme. [...] »

25 01 18
Bloc-notes Eco de la banque de France - Expliquer la croissance : une division par 2 de notre ignorance
Bloc-notes Eco de la banque de France - Expliquer la croissance : une division par 2 de notre

La croissance économique reste très largement inexpliquée par les seuls facteurs de production travail et capital. La prise en compte de leur qualité, ainsi que de la diffusion de l’innovation, réduit d’environ de moitié la part inexpliquée de la croissance. Notre ignorance reste donc forte concernant les sources d’une large part de la croissance.

25 01 18
Rue de la Banque n°55 - Le rôle de l’immobilier dans les inégalités de patrimoine en zone euro : les enseignements de l’enquête Household Finance and Consumption
Rue de la Banque n°55 - Le rôle de l’immobilier dans les inégalités de patrimoine en zone euro : les enseignements de (...)

À partir de l’enquête de l’Eurosystème sur la consommation, le patrimoine et les revenus des ménages (Household Finance and Consumption Survey), nous analysons le rôle de l’immobilier dans les inégalités de patrimoine au sein de la zone euro. Le niveau d’inégalité décroît avec le taux de propriétaires. De plus, dans les pays les plus inégalitaires, les prix de l’immobilier des propriétaires les plus riches sont les plus élevés.