FERMER

Moyens de paiement scripturaux

Moyens de paiement scripturaux

Les principaux moyens de paiement scripturaux utilisés dans les COM du Pacifique sont :
les chèques,
les cartes de paiement,
les virements et prélèvements locaux en F CFP,
les virements et prélèvements SEPA COM PACIFIQUE en euros.
Selon l’article L. 311-3 du code monétaire et financier « sont considérés comme moyens de paiement tous les instruments qui permettent à toute personne de transférer des fonds, quel que soit le support ou le procédé technique utilisé ».
Les moyens de paiement comprennent d’une part la monnaie fiduciaire (constituée des billets et des pièces) et d’autre part (...)

Conseils de prudence pour l’utilisation des moyens de paiement scripturaux

Face à l’ingéniosité des fraudeurs qui cherchent des moyens de contournement au fur et à mesure du durcissement des dispositifs de sécurité, les utilisateurs des instruments de paiement scripturaux (carte, chèque, virement, prélèvement) doivent renforcer leur vigilance et s’informer régulièrement sur les dispositifs de protection en vigueur et les comportements à adopter en matière de sécurité.
On recense à ce jour plusieurs typologies de fraude visant les moyens de paiement scripturaux : la fraude par établissement de faux ordres de paiement, soit après le vol ou la contrefaçon d’un instrument physique, (...)

Cartographie

Dans le cadre de sa mission de surveillance des moyens de paiement scripturaux, l’Institut d’émission d’outre-Mer (IEOM) a mis en place un processus de collecte de données statistiques portant sur les moyens de paiement scripturaux. La collecte s’effectue auprès des établissements de Nouvelle-Calédonie, de Wallis-et-Futuna et de Polynésie française, gestionnaires de moyens de paiement scripturaux et auprès des systèmes d’échanges interbancaires locaux. Cette « cartographie des moyens de paiement » (...)

Virements et prélèvements SEPA COM PACIFIQUE

Le projet SEPA (Single Euro Payments Area – espace unique de paiement en euro) s’inscrit dans le prolongement du passage aux pièces et billets en euros : il vise à créer une gamme unique de moyens de paiement scripturaux en euros, commune à l’ensemble des pays européens, permettant aux utilisateurs d’effectuer des paiements dans les mêmes conditions partout dans l’espace européen, aussi facilement que dans leur pays.