FERMER

Nouvelle-Calédonie

Actualités économiques régionales

25 08 20
Japon : une forte contraction avec des prémices de reprise
Japon : une forte contraction avec des prémices de reprise

Selon les données gouvernementales, le PIB du Japon s’est effondré au deuxième trimestre 2020, reculant de 27,8 % en rythme annualisé et de 7,8 % par rapport au 1er trimestre 2020. Il s’agit du 3e trimestre consécutif de contraction. La baisse sévère de la consommation (-8,2 % en rythme annuel) et des exportations (-18,5 %), notamment d’automobiles, expliquent ces évolutions négatives pour l’économie nippone.
En revanche, les prémices d’une reprise apparaissent, matérialisées notamment par un retour de la croissance de la production industrielle du pays (+1,9 % au mois de juin sur un mois). Dans ce contexte, auquel s’additionne une reprise récente de la consommation des ménages, les économistes anticipent un rebond du PIB pour le 3e trimestre 2020.

Sources :
https://www.lesechos.fr/monde/asie-pacifique/japon-la-consommation-a-lourdement-pese-sur-le-pib-au-deuxieme-trimestre-1232888
https://www.lnc.nc/breve/japon-chute-historique-de-7-8-du-pib-au-2t

25 08 20
Le redémarrage du secteur industriel Chinois se confirme
Le redémarrage du secteur industriel Chinois se confirme

L’indice PMI chinois des directeurs d’achats (calculé par Caixin/Markit) continue de s’améliorer au mois de juillet 2020. Il s’établit à 52,8 contre 51,2 au mois de juin 2020, confirmant pour le 3e mois consécutif son maintien au-dessus du seuil des 50, synonyme d’une progression de l’activité manufacturière dans le pays. Selon les économistes de Markit, la reprise est portée à la fois par la demande et par l’offre, ce qui se traduit sur les marchés par une augmentation des délais de livraisons des entreprises. Cependant, l’affermissement de la demande globale est encore freiné par la faiblesse de la demande étrangère, elle-même sensiblement impactée par les conséquences économiques de la pandémie de Covid-19. Dans ce contexte, afin de réduire leurs coûts, les industriels chinois privilégient globalement une stratégie prudente en maintenant (voire en réduisant pour certains) leurs effectifs. Ainsi, alors que le rebond semble se confirmer et que les perspectives d’activités sont plutôt bien orientées pour l’année à venir, l’emploi n’enregistre pas de reprise significative.

Source :
https://www.lesechos.fr/monde/chine/en-chine-le-redemarrage-de-lactivite-manufacturiere-saccelere-1228048

25 08 20
La Banque centrale de la Nouvelle-Zélande accentue son soutien à l’économie
La Banque centrale de la Nouvelle-Zélande accentue son soutien à l’économie

Afin de soutenir son secteur financier et son économie face à la crise de la Covid-19, la banque centrale de la Nouvelle-Zélande (RBNZ) a annoncé le renforcement de son programme de rachat d’actifs. Le montant de ce programme, initialement élevé à 40 milliards de dollars, est porté désormais à 100 milliards avec une échéance à mi-2022. Son principal taux directeur, l’OCR (Official Cash Rate) reste maintenu à 0,25 %. Afin d’apporter un soutien supplémentaire, la banque centrale envisage également de déployer d’autres instruments de politique monétaire : taux négatifs, programme de prêts à terme, achats d’actifs étrangers.

Source :
https://www.rbnz.govt.nz/-/media/ReserveBank/Files/Publications/Monetary%20policy%20statements/2020/mpsaug2020.pdf?revision=f44618ed-6c36-4a50-b5ea-7cd85f4a7731&la=en