FERMER

Nouvelle-Calédonie

Actualités économiques locales

02 12 20
Rachat de l’usine du Sud : Vale entre en négociation exclusive avec Trafigura
Rachat de l’usine du Sud : Vale entre en négociation exclusive avec Trafigura

Vale NC est entrée en négociation exclusive avec la multinationale Trafigura, qui avait remis son offre le 21 octobre dernier. Ce statut exclusif est accordé jusqu’au 4 décembre 2020, pour une clôture de transaction prévue en janvier 2021. Les tensions politiques demeurent, autour de la cession de l’usine du Sud. Le projet concurrent SOFINOR-KOREA ZINC, rejeté officiellement par VALE, a le soutien des principaux partis politiques indépendantistes et de l’ICAN (Instance coutumière autonome de négociation) qui est un regroupement de coutumiers. A partir du 14 novembre, plusieurs manifestations et blocages à Nouméa, à Koné et aux îles Loyauté ont été organisées par ces derniers. -Le prêt de l’Etat au futur repreneur de l’usine du Sud a été renouvelé, au titre du soutien au secteur nickel. Ce nouveau prêt ne pourra être accordé que si Vale rembourse ses créances au moment de la cession de l’usine.
- Le 26 novembre les membres du "groupe Leprédour" ont débuté une série de réunion en visioconférence avec le ministre des Outre-mer. Lors de cette première visioconférence du groupe depuis la visite du ministre, le dossier nickel a été évoqué. A l’issu de cette réunion le ministre a annoncé que l’Etat organiserait prochainement une table ronde sur la cession de l’usine du SUD réunissant les principaux protagonistes et qui « permettra en premier lieu à chacun d’exprimer ses attentes et ses interrogations sur le devenir du site ».
- Le parti Calédonie Ensemble souhaite endosser un rôle de médiateur entre les différentes parties en présence dans le cadre de la vente de l’usine. Les deux députés calédoniens ont présenté 3 propositions au ministre des Outre-mer Sébastien Lecornu :
- la détention d’au moins 50 % du capital par des collectivités locales ;
- l’accès de SOFINOR-KOREA ZINC au site et aux contrats pour formuler -ou pas- une offre définitive ;
- une intervention de l’Etat plus affirmée dans ce dossier.

Sources : https://la1ere.francetvinfo.fr/nouvellecaledonie/table-ronde-tentative-infructueuse-de-contact-avec-korea-zinc-le-ministere-des-outre-mer-communique-apres-la-reunion-en-format-lepredour-897040.html

02 12 20
Présentation du livre bleu le 6 novembre
Présentation du livre bleu le 6 novembre

Le livre bleu, réalisé par le Cluster Maritime de la Nouvelle-Calédonie (CMNC) avec le soutien du gouvernement, constitue une feuille de route pour une stratégie maritime calédonienne et doit contribuer à l’élaboration de politiques publiques en fédérant les acteurs publics et privés afin de faire du secteur maritime un véritable relais de croissance. Ce livre s’articule autour de 6 grands axes : la gouvernance de la mer, la valorisation du capital naturel, la consolidation des différentes filières, la formation, la place de la Nouvelle-Calédonie dans la région et la protection du territoire maritime. Certaines actions de ce livre sont d’ores et déjà, lancées, comme la mise en place d’un comité stratégique maritime pour une meilleure gouvernance. Un projet phare, Port Numbo, doit également se matérialiser. Il a déjà reçu un financement de l’État à hauteur de 400 millions de francs dans le cadre des contrats de développement pour les études et le nettoyage de la baie du même nom. Ce site sera dédié à l’accueil d’infrastructures portuaires qui font défaut aujourd’hui en Nouvelle-Calédonie : aire de carénage, secteur de démantèlement des navires en fin de vie, système de levage, cale à sec, ateliers, etc.
https://gouv.nc/actualites/06-11-2020/un-cap-pour-leconomie-bleue
https://www.outremers360.com/bassin-pacifique-appli/vale-nc-en-negociation-exclusive-avec-le-consortium-trafigura-pour-la-reprise-de-lusine-du-sud
https://peche.nc/2020/11/10/livre-bleu-une-feuille-de-route-pour-la-strategie-maritime-caledonienne/

02 12 20
Présentation du plan de relance
Présentation du plan de relance

Alors qu’une dernière étude CEROM estime les pertes pour l’économie calédonienne de la crise du COVID dans une fourchette allant de 52,8 milliards à 62,5 milliards XPF, soit 5 % à 6 % du PIB, sur l’année 2020, le gouvernement a présenté un plan de relance de l’économie qui prendra le relais du programme de sauvegarde de l’économie calédonienne. L’objectif des 23 mesures de ce plan d’urgence est de permettre aux entreprises de se relever des conséquences de la crise sanitaire, de restaurer la confiance et de relancer la création de richesse et d’emplois. Ces mesures visent à soutenir prioritairement : les secteurs durablement impactés, le pouvoir d’achat des calédoniens, les TPME, la compétitivité des entreprises, l’entreprenariat et le soutien à l’investissement
https://www.cerom-outremer.fr/nouvelle-caledonie/publications/etudes-cerom/la-crise-sanitaire-de-la-covid-19-contamine-l-economie-caledonienne-en-2020-et.htmlhttps://gouv.nc/actualites/09-11-2020/vingt-trois-mesures-pour-relancer-leconomie?fbclid=IwAR3zHXdYqTQHKADWUv21ZHXE2D4_TbLnb9WPJmTS_CQ-g4LBCw_ShnXAtrw
https://la1ere.francetvinfo.fr/nouvellecaledonie/le-gouvernement-presente-un-plan-pour-relancer-l-economie-890750.html