FERMER

Polynésie française

Actualités économiques locales

20 02 18
Reconduction de la note Baa1 de la Polynésie française par Moody’s
Reconduction de la note Baa1 de la Polynésie française par Moody’s

Après son audit de décembre 2017, l’agence de notation Moody’s a maintenu la note Baa1, avec perspective stable, décernée à la Polynésie française un an auparavant. Ses analystes saluent ses résultats en matière budgétaire et la stabilité de son cadre institutionnel, mais ils soulignent aussi ses points de faiblesse : les déficits de la protection sociale et la subsistance de pans de l’économie en marge de la reprise globale (secteur bancaire, BTP, exportateurs).

20 02 18
Renouvellement de l’opération « voiture propre »
Renouvellement de l’opération « voiture propre »

Instauré en 2016 afin de revitaliser le secteur automobile, le dispositif d’incitation à l’achat de véhicules moins polluants est reconduit à compter du 1er mars 2018.
Il offre une aide financière du gouvernement, allant de 150 000 à 250 000 F CFP en fonction de la motorisation, hybride ou électrique, et du taux de CO² de la voiture acquise en remplacement de son ancienne voiture. Celle-ci se cumule en outre avec les remises accordées par les concessionnaires automobiles.

20 02 18
Convention de financement entre l’AFD et le CHPF
Convention de financement entre l’AFD et le CHPF

Le 29 janvier 2018, l’AFD et le Centre hospitalier de Polynésie française (CHPF) ont signé une convention de 590 millions de F CFP pour financer le renouvellement des équipements (matériel informatique, ambulances, logiciels médicaux, etc.). Le prêt, assorti d’un taux très bas (0,07 %) grâce à la bonification de l’État, s’étale sur 13 ans.

20 02 18
Une filiale de transport aérien par hélicoptère pour Air Tahiti Nui
Une filiale de transport aérien par hélicoptère pour Air Tahiti Nui

Le 12 février 2018, Air Tahiti Nui et HBG, société franco-suisse leader français du transport aérien par hélicoptère, ont signé une convention portant création de Tahiti Nui Hélicoptères. La SAS, détenue à parts égales par les deux partenaires, sera équipée de quatre appareils. Son exploitation, qui devrait commencer dès avril 2018, permettra des missions de service public (évacuations sanitaires, travaux en hauteur, etc.) et aussi commerciales (tourisme).