FERMER

Nouvelle-Calédonie

Avril 2020

23 04 20
Le PIB chinois recule pour la première fois depuis quarante ans
Le PIB chinois recule pour la première fois depuis quarante ans

Selon le bureau national de la statistique, le produit intérieur brut de la Chine enregistre une chute importante au 1er trimestre 2020 (-6,8 % par rapport au 1er trimestre 2019 et 9,8 % par rapport au 4e trimestre 2019). Cette situation inédite, pour un pays qui n’a pas connu de contraction de son PIB (en rythme annuel) depuis 1976, trouve son explication dans le recul de l’activité inhérente aux mesures sanitaires mises en place pour contenir la propagation du Covid-19. La limitation des déplacements qui a concerné plusieurs centaines de millions de chinois a lourdement pénalisé la consommation, les ventes de détails reculant de 20,5 % en janvier/février et de 15,8 % en mars (en glissement annuel). De même, le niveau d’investissement affiche un net repli (-16,1 %). Des signes de redémarrage de l’activité apparaissent toutefois progressivement. Au mois de mars, la production industrielle ne recule que de 1,1 % (contre -13,5 % en janvier-février). Afin de stimuler ce redémarrage, la banque centrale de Chine a décidé d’abaisser plusieurs de ces taux directeurs. Une décision qui devrait rapidement être accompagnée d’autres mesures de soutien (émission d’emprunts d’états, encouragement à acheter des produits d’exportation, nouvelles baisses de taux d’intérêts).

Sources : https://www.lesechos.fr/monde/chine/le-grand-bond-en-arriere-du-pib-chinois-1195696
https://www.lefigaro.fr/flash-eco/le-pib-chinois-en-repli-de-6-8-contraction-inedite-20200417
https://www.ouest-france.fr/monde/chine/coronavirus-recul-historique-pour-le-pib-de-la-chine-6810554
https://www.lefigaro.fr/flash-eco/chine-nouvelle-baisse-de-taux-pour-soutenir-l-economie-20200420

23 04 20
Le cylcone Harold ravage le pacifique sud
Le cylcone Harold ravage le pacifique sud

Harold, cyclone qui a atteint la catégorie 5 (la plus élevé), a ravagé plusieurs pays du pacifique sud (Salomon, Vanuatu, Fidji et Tonga) causant, selon un bilan provisoire, la mort de près de 30 personnes (27 aux Salomon, 3 au Vanuatu et 1 aux Fidji). En plus de ces pertes humaines, le cyclone a détruit sur son passage les maisons de dizaines de milliers de personnes (35 % de la population vanuataise serait hébergée actuellement dans des centres d’accueil) et plusieurs complexes touristiques (notamment aux Tonga), endommageant également des cultures.

Sources : https://www.lnc.nc/article/pacifique/vanuatu/35-de-la-population-n-a-plus-de-maison

https://www.tahiti-infos.com/Aux-Tonga-le-cyclone-Harold-a-detruit-des-complexes-touristiques_a190278.html

23 04 20
Virgin Australia en grande difficulté
Virgin Australia en grande difficulté

Fortement impactée par la pandémie du Covid-19, la compagnie aérienne australienne « Virgin Australia » s’est mise volontairement en cessation de paiement. Déjà en difficulté avant la crise, la compagnie qui compte près de 10 000 employés est lourdement endettée (environ 5 milliards dollars). Elle avait sollicité le soutien des autorités australiennes sous forme d’un prêt de 1,4 milliards de dollars australiens, sans succès.

Source : https://www.lnc.nc/article/pacifique/australie/virgin-australia-en-cessation-de-paiement

23 04 20
Soutiens financiers en période de crise sanitaire
Soutiens financiers en période de crise sanitaire

Depuis le début du confinement de la population en Nouvelle-Calédonie, de nombreuses mesures ont été prises afin de soutenir l’économie et de protéger les emplois.
Des aides provenant du gouvernement de la Nouvelle-Calédonie, de l’Etat et des provinces ont été mise en place ces dernières semaines.
Ainsi, le dispositif de chômage partiel a été renforcé, et le paiement des cotisations sociales pour certaines entreprises reportées.
L’État a également décliné les dispositifs en place en métropole à l’échelle calédonienne, les banques de Nouvelle-Calédonie peuvent dès lors accompagner les entreprises par de nouveaux financements éligibles au dispositif de prêt garanti par l’État.
De même, le fonds de solidarité national de 1,7 milliard d’euros est déployé en Nouvelle-Calédonie. Financé par l’État avec la contribution des provinces à hauteur de 109,2 millions de francs, il est destiné en priorité aux plus petites entreprises, aux travailleurs indépendants et aux professions libérales les plus impactés par la crise.

Sources : https://gouv.nc/actualites/06-04-2020/les-institutions-mobilisees-pour-sauver-leconomie-et-les-emplois

https://www.cci.nc/coronavirus-covid-19

23 04 20
VALE : Hausse de la production de nickel dans un environnement incertain
VALE : Hausse de la production de nickel dans un environnement incertain

En raison de la pandémie de Covid-19 et de la fermeture de la raffinerie à VNC, le groupe brésilien prévoit une production annuelle de nickel à 180 000-195 000 tonnes contre 200 000-210 000, soit entre -7% et -10% sur l’année.

Au premier trimestre 2020, la production de nickel de VNC progresse et atteint 8000 tonnes (+66,7% par rapport T4 2019 et +27,0% par rapport au T1 2019).La production d’oxyde de nickel et NHC s’élèvent à 7000 tonnes au T1 2020, soit +30% par rapport au T1 2019.

La mutation industrielle (fermeture de la raffinerie) se poursuit, ce qui amènera VNC à une production exclusive de NHC à partir du mois de mai 2020. Néanmoins, des incertitudes subsistent quant au rachat des parts de Vale (95%) au capital, l’épidémie retardant la cession de VNC.

Sources : https://www.lnc.nc/article/nouvelle-caledonie/mines/production-et-incertitudes-en-hausse-a-vale-nc

https://la1ere.francetvinfo.fr/nouvellecaledonie/nickel-la-voie-de-sortie-etroite-de-vale-en-nouvelle-caledonie-824746.html

23 04 20
Conditions d’accès à la liquidité favorisées pour les banques de Nouvelle-Calédonie
Conditions d’accès à la liquidité favorisées pour les banques de Nouvelle-Calédonie (...)

En réponse à la situation de crise sanitaire et ses conséquences sur l’économie réelle, le Conseil de surveillance de l’IEOM a adopté, le 17 avril 2020, un ensemble de mesures de politique monétaire en faveur de la liquidité des banques de la zone Franc Pacifique. Ces mesures sont destinées à permettre aux banques de préserver la fluidité de leur offre de crédit et d’accompagner ainsi les dispositifs de soutien sans précédent mis en œuvre par l’Etat et par les collectivités d’outre-mer du Pacifique au bénéfice des ménages et aux entreprises.

Lire le communiqué de presse ICI